infolettre_The Storytellers MTL

7 éléments essentiels pour écrire une infolettre performante

par The Storytellers MTL

Tu l’as probablement entendu maintes fois, mais avoir une infolettre est un outil de marketing puissant et important pour développer ton entreprise, ta communauté et tes ventes. Alors qu’un faible pourcentage de tes abonnés sur les médias sociaux voient réellement tes contenus, le marketing par courriel te permet de t’adresser et de tomber directement dans la boîte de réception de chacun de tes abonnés. On te dévoile donc 7 éléments essentiels pour construire et écrire une infolettre performante ou optimiser celle que tu as déjà! 

 

1. Avoir un titre accrocheur

C’est le moment d’aller droit au but! D’autres types de contenus permettent de mettre plus de chair autour du sujet pour l’introduire, mais dans l’infolettre on doit absolument capter l’attention du lecteur avec un titre très accrocheur pour ne pas se retrouver instantanément dans la corbeille. L’intérêt de ton abonné à ouvrir le courriel se joue en quelques secondes et c’est avec un titre alléchant que tu pourras capter rapidement son attention. 

Idéalement, interpelle-le directement et activement, mais sans tomber dans le clickbait. Ton titre doit rester authentique et ne pas être mensonger. Sinon, tu te retrouveras quand même dans la poubelle de la boîte de réception tout en ayant perdu ta crédibilité auprès du lecteur. Essaye de garder ça court, concis et intrigant et demande-toi si c’est vraiment le genre de titre sur lequel ton client idéal cliquerait. Tu peux aussi ajouter des emojis pour colorer et dynamiser le tout, mais avec parcimonie. 

 

infolettre_The Storytellers MTL

Crédit photo: The Storytellers MTL

 

2. Créer du contenu axé sur les intérêts et besoins de ta communauté

Une fois que tu as réussi à faire cliquer ton abonné sur ton infolettre grâce à ton titre accrocheur, tu dois tenir la promesse de ton titre avec un contenu pertinent axé sur les besoins et intérêts de ton lecteur. En tant qu’entrepreneur et rédacteur, on écrit souvent selon ce qui nous intéresse d’abord. Il faut donc faire attention de ne pas tomber dans le piège et d’oublier de donner de la valeur à nos abonnés et d’axer le contenu et la rédaction sur eux. 

Quels sont les problèmes qu’ils peuvent régler en lisant ton infolettre? De quelle source d’inspiration ont-ils besoin? Leur fournis-tu la dose de divertissement ou d’éducation promise? Encore une fois, garde toujours ton client idéal en tête lorsque tu crées ton contenu tout en respectant ta ligne éditoriale et en lui donnant ce pour quoi il s’est abonné à ta liste de courriels. 

Et si tu comptes explorer un autre domaine ou sujet sur une base régulière, avertis-le afin qu’il soit préparé et ne se sente pas floué. Tu pourras toujours segmenter ta liste au fil de ton évolution si tu te sens trop coincé par une niche en particulier. 

 

3. Équilibrer tes contenus

Un dosage équilibré entre tes contenus gratuits et tes contenus promotionnels est primordial pour conserver la confiance et l’intérêt des abonnés de ton infolettre. En général, tes contenus organiques éducatifs, divertissants et inspirants devraient représenter environ 80% de tes envois et 20% peut être dédié à des courriels de vente qui promeuvent tes produits, services et rabais. Si tu es toujours en train de vendre, tes abonnés risquent de se tanner et de se désabonner puisque tu leur apportes plus de spam que de valeur. 

En donnant des trucs pratiques, en racontant des anecdotes, en partageant tes coups de cœur et l’envers du décor de ton entreprise, tu crées un sentiment de connexion et d’appartenance avec ta marque tout en te positionnant comme expert. C’est le développement de cette relation à long terme avec ta communauté qui les prépare à tes lancements et les rend éventuellement intéressés à acheter tes produits ou à t’engager pour tes services. 

 

infolettre_éléments _essentiels

Crédit photo: The Storytellers MTL

 

4. Utiliser des CTA qui incitent réellement à l’action

Une infolettre ne peut pas être performante sans des appels à l’action qui incitent réellement à faire quelque chose. Que ce soit de lire ton nouvel article, visionner une vidéo, écouter ton podcast, acheter ta nouvelle formation, s’inscrire à un webinaire ou précommander ton nouveau produit, tu dois guider tes abonnés vers la destination finale et leur indiquer clairement par où passer. 

Évite de les multiplier et va à l’essentiel pour ne pas les confondre en cours de lecture. Ce n’est pas non plus le temps de faire de la poésie, écris des appels à l’action clairs et simples. Utilise ton gros bon sens et pense à l’expérience utilisateur en tout temps. Finalement, demande-toi en tant que consommateur ce qui t’incite à acheter ou à t’inscrire à quelque chose avant d’envoyer ton infolettre. 

 

5. Créer un look attrayant sur mobile

Considérant que la majorité des gens lisent leurs courriels sur leur téléphone, il est primordial que le contenu reste attrayant en version mobile. Selon ta plateforme de marketing par courriel, fais des tests avec ton adresse courriel avant d’envoyer le tout à ta communauté. 

Le texte doit être aéré, les photos attrayantes et les appels à l’action clairs. Le tout doit être fluide, tant au niveau du visuel général, que du contenu que de la vitesse de téléchargement. Évidemment, vérifie que tous tes liens fonctionnent et que tu n’en as pas oublié un avant d’envoyer. 

 

6. Avoir une fréquence d’envoi constante

Comme pour les médias sociaux, la constance prime sur la fréquence. Il est préférable de choisir un rythme d’envoi et de création que tu pourras facilement intégrer à ton horaire, puis répéter, que publier trop souvent sans donner de valeur à ton audience (ou trop peu mais en mode vente agressive). Comme mentionné plus haut, tu ne peux pas t’attendre à faire des centaines de ventes si tu ne parles presque jamais à tes abonnés ou si tu leur écris habituellement une fois par mois, puis que tu les bombardes quand tu es en lancement. 

Si tu as beaucoup d’idées et de contenus, ainsi qu’un horaire qui te le permet, une fréquence hebdomadaire est idéale. Garde en tête que tu n’as pas besoin d’écrire un roman à chaque fois. Toutefois, la fréquence dépend vraiment de toi. Si ton sujet et ton audience se prêtent davantage à une fréquence mensuelle ou saisonnière, commence par là et tu pourras ajuster au fil de ton évolution (en avisant ta communauté du changement évidemment). 

 

infolettre_ rédaction

Crédit photo: The Storytellers MTL

 

7. Faciliter le processus de désabonnement

La transparence inspire la confiance et c’est pourquoi ton processus de désabonnement devrait être indiqué super clairement dans ton infolettre. Ça rappelle à tes abonnés qu’ils sont là par choix et par plaisir et ça élimine facilement ceux qui ne sont pas réellement intéressés. Oui, tu peux perdre des gens, mais c’est préférable de n’avoir que ceux qui sont vraiment engagés que garder ceux qui n’ouvrent pas tes courriels pour flatter ton ego. 

Voilà, tu as maintenant les clés en main pour créer une infolettre efficace, pertinente et intéressante pour ta communauté! 

Bonnes créations! 

PS: si tu as besoin d’un coup de main pour la rédaction de ton infolettre, n’hésite pas à nous écrire! Ça tombe dans nos cordes et il nous fera plaisir de t’aider avec ce beau projet! 

 

** Tu as aimé cet article et tu aimerais recevoir plus de contenu de notre part? Inscris-toi à notre infolettre dès maintenant et reçois en prime notre guide gratuit sur 100 façons de voyager à la maison!

Vous aimerez aussi