legumes-grilles-feu-cookly

Au coeur de la culture culinaire mexicaine avec Cookly

par The Storytellers MTL
0 commentaire

Étant des foodies de Montréal jusqu’au bout du monde, découvrir la culture culinaire des pays que l’on visite fait partie intégrante de nos périples! Depuis l’an dernier, nous sommes ambassadeurs pour Cookly et nous essayons un cours de cuisine traditionnelle dans chacune de nos nouvelles destinations. Notre voyage de noces à Tulum n’a donc pas fait exception à la règle et cette expérience unique nous a permis d’ouvrir les yeux sur la véritable cuisine mexicaine et d’en apprécier davantage son authenticité!

On a tous déjà mangé de la nourriture «mexicaine» que ce soit à la maison avec les fameux kits de tacos ou de fajitas Old El Paso ou dans les nombreux restaurants du genre comme Carlos & Pepes ou les 3 Amigos. Par contre, si tu penses que la bouffe mexicaine se limite à des burritos débordants de viandes et de fromage Taco Bell style, détrompe-toi. Ce style culinaire tombe plutôt dans ce qu’on appelle la cuisine tex-mex, soit la version américanisée de la cuisine mexicaine. Alors oublie les CrunchWrap Supreme, prépare-toi un p’tit pico de gallo et découvre avec nous les merveilles culinaires du Mexique.

 

maison-tulum-cookly

Crédit: The Storytellers MTL

 

Un décor fantastique pour une expérience unique

Tout comme lors de notre périple en Thaïlande, nous avons eu l’opportunité de faire un cours de cuisine en collaboration avec Cookly durant notre séjour au Mexique. Nous avons opté pour un cours traditionnel au milieu de la jungle de Tulum avec Chef Lily. Contrairement au cours que nous avions suivi en groupe dans une école de cuisine à Phuket, celui-ci se donnait dans la sublime maison de notre chef et nous avions la chance d’avoir un cours privé en couple. Cette formule a rendu notre expérience encore plus unique! On a eu le temps de discuter, on a tellement bien mangé, on a tant appris et surtout on a eu énormément de plaisir à cuisiner!

 

preparation-sikil-pac-mortier-max-cookly

Crédit: The Storytellers MTL

 

Dès notre arrivée, nous avons été émerveillés par la magnifique maison colorée de notre hôtesse et surtout par son accueil chaleureux. Nous avions l’impression de la connaître de faire partie de la famille après seulement quelques heures à cuisiner. Après s’être bien installés sur le balcon avec une bonne bière fraîche, Chef Lily nous a expliqué les différences culinaires entre les multiples régions du Mexique. Que ce soit au niveau du Yucatán, du Quintana Roo, dans l’ouest du pays à Baja ou à Oaxaca, ce cours de cuisine nous a permis d’avoir une meilleure compréhension de la grande diversité gastronomique du pays. C’était vraiment intéressant d’en apprendre plus sur les variantes de chaque région! Toutefois, peu importe la provenance des plats, 3 ingrédients demeuraient à la base de l’alimentation mexicaine: le maïs, les fèves (généralement noires) et les chiles ou piments forts. Ces trois aliments doivent absolument se trouver dans l’ensemble d’un repas d’une façon ou d’une autre, car bien que délicieux individuellement, c’est en étant rassemblés qu’ils créent une synergie alimentaire nutritive et si goûteuse.

 

balcon-maison-tulum-cookly

Crédit: The Storytellers MTL

 

Un repas 6 services à la mexicaine

Nous sommes ensuite passés en cuisine pour mettre la main à la pâte. Pour notre cours, plus de 6 plats avaient été planifiés par notre chef, de quoi nous faire goûter d’un peu de tout, de l’apéro jusqu’aux plats principaux.

Pour commencer, nous avons fait rôtir des tomates, de l’ail ainsi qu’un piment habañero sur le feu pendant que des graines de citrouilles (pepitas) grillaient dans la poêle pour réaliser un plat typique des tribus mayas, le Sikil Pak. Il s’agit en fait d’une trempette ressemblant à une version plus rafraîchissante du houmous et qui est simplement parfaite pour l’apéro. Toutefois, le clou de cet apéritif a été sans aucun doute le pico de gallo. Cette recette signifiant «bec de coq» est en fait une sorte de salsa, mais avec des ingrédients coupés très fins qui auraient pu être mangés sans problème par un coq, d’où son nom. En plus d’être frais et savoureux, c’est tellement facile à réaliser. Tu n’as simplement qu’à couper des tomates, des oignons, de la coriandre et un piment jalapeño, puis recouvrir le tout de jus de lime et de sel et voilà! Nous avons tellement aimé cette recette aussi simple que délicieuse que c’est maintenant notre go-to snack depuis notre retour à la maison.

 

legumes-grilles-feu-cookly

Crédit: The Storytellers MTL

 

L’apéro étant prêt, on est retournés à l’extérieur profiter du coucher du soleil tout en apprenant à déguster du mezcal selon la façon traditionnelle. Servi dans de mignons petits verres gros comme un dé à coudre, le mezcal, tout comme la téquila, ne se boit pas de la même façon au Mexique qu’en Amérique. On oublie les shots avec le sel et le citron, ici c’est une dégustation lente autour d’une bonne discussion. C’est donc en dégustant lentement notre doux nectar (étrangement, lorsque l’on boit du mezcal comme du vin en goûtant les différentes saveurs, le côté fort de cet alcool disparaît) que nous avons pu manger notre pico, mais aussi des saltamontes… ou autrement dit, des sauterelles à la lime et au chili. C’était une des premières fois qu’on mangeait des insectes et on a été agréablement surpris. On n’irait pas jusqu’à s’en procurer pour nos prochains lunchs sur le bord de la piscine, mais on ne serait plus aussi réticents à en manger une autre fois. Au Mexique, c’est un snack salé dont les locaux raffolent et beaucoup plus protéiné que des croustilles!

 

pico-gallo-tortillas-cookly

Crédit: The Storytellers MTL

 

Une fois le mezcal terminé, nous sommes retournés à l’intérieur pour un blitz de cuisine. Après avoir fait tremper des fèves pour la sopa de habas (une sorte de soupe aux pois mexicaine décadente), nous avons passé devant les fourneaux afin de faire revenir les différents ingrédients pour réaliser cette soupe. Puis, ce fut le temps de couper le cactus pour l’accompagnement du mijoté de porc en plat principal. Si tu n’as jamais mangé de cactus, on te le recommande fortement et ce n’est vraiment plus trop difficile à trouver soit en épicerie ou dans des restos mexicains tels que le Tacos Frida dans St-Henri.

Suite à la préparation des recettes pour le repas principal, il nous restait une dernière notion à apprendre et LA plus importante de la cuisine mexicaine: comment faire ses propres tortillas. Munis de nos presses à tortillas, Lily nous a enseigné comment s’assurer d’avoir une tortilla de la bonne épaisseur afin d’être le parfait vaisseau pour les différents aliments de notre repas. On doit te dire qu’après avoir mangé des vrais tortillas de maïs, c’est terminé pour nous les tortillas de blés beaucoup trop grands et sans saveur. Heureusement, on en a retrouvé des délicieuses à base de maïs au Marché Maisonneuve pour les fois où on manque de temps pour faire la pâte!

 

tortilla-cookly

Crédit: The Storytellers MTL

 

Un coup de coeur assuré grâce à Cookly

Cette immersion dans la cuisine traditionnelle mexicaine a vraiment été un des coups de cœur de notre voyage, car en plus d’avoir bien mangé, nous avons tellement appris sur la cuisine, sur les recettes, mais surtout sur le pays. Cela nous a permis d’être beaucoup plus sélectifs dans nos choix d’ingrédients et de restaurants, d’essayer beaucoup plus de plats différents et d’apprécier davantage la richesse culinaire mexicaine!

Il s’agit définitivement d’un must pour ta prochaine escapade au Mexique, mais aussi pour tes autres voyages autour du monde! Clique ici pour consulter la liste des pays où les cours de cuisine avec Cookly sont accessibles pour faire de ton prochain périple, un véritable voyage gastronomique!

Salud!

 

*Cet article a été écrit à la suite d’une invitation média par Cookly. Celui-ci est basé sur notre propre expérience et nos opinions authentiques.

0 commentaire
0

Vous aimerez aussi

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.